AUTOstyle-photographie
Volkswagen Golf 7 R

Mise à jour technologique:

Depuis janvier 2017, Volkswagen commercialise son nouveau bolide: la Golf VII R de deuxième génération. Sur le marché depuis 2013, la Golf 7 R avait bien besoin d'une mise à jour pour rester au top des compactes sportives. Depuis fin 2016, c'est chose faite: année de l'anniversaire de la GTI, la R s'offre sa version la plus au point en terme de performances et surtout au point de vue technologique.
La lignée de la Golf R a débuté en 2002 avec la Golf IV R32. Celle-ci était alimentée par un V6 de 3,2 litres, d'ou le nom de R"32". Depuis la Golf VI, ce moteur a été abandonné au profit d'un moteur de 2 litres, ce qui a entraîné le changement de nom pour Golf R.

Au programme pour cette nouvelle génération de Golf R, 10 chevaux de plus (soit au total 310 équidés sous le capot), une nouvelle boîte DSG à 7 rapports contre 6 pour la précédente, ce qui a pour conséquence, d'après Volkswagen, d'entraîner une baisse de la consommation et des émissions de CO2 par rapport à la boîte manuelle.
Forte de 310ch et 400 Nm de couple pour 1 505 kilos, Volkswagen annonce un 0 à 100 km/h pulvérisé en 4,6 secondes pour la boîte DSG! Diablement efficace.

Coté esthétique un léger lifting rend ses lignes plus agressives grâce à un pare-choc avant redessiné et des phares avant en amande full LED qui lui donnent un nouveau regard plus moderne. A l'arrière, seuls les phares full LED vous rappeleront que vous êtes en présence de la nouvelle génération de Golf R.

A l'intérieur, on retrouve le bloc compteurs via l'écran Active Info Display haute résolution de 31,2 cm de série; en option vous aurez le droit au système de navigation Discovery Pro et son écran tactile de 9.2 pouces incluant la commande gestuelle, un véritable assistant lors de vos déplacements.

Cette Golf, la plus puissante jamais produite, a t-elle été baptisée "R" pour radicale ?
C'est ce que nous allons voir dans cet essai...

Une sportivité affirmée Disponible en version 3 portes, 5 portes (comme notre modèle d'essai) ou break, la Golf R ravira tous les publics. Côté couleurs, notre modèle était paré du Lapiz Blue metallic, une teinte qui lui va à merveille, sobre mais qui change du noir ou du blanc. Toutefois, si vous désirez vraiment vous faire remarquer, vous pourrez opter pour le jaune Curcuma; ce nouveau coloris a été dévoilé en mars 2017 au salon de Genève sur la Arteon, nouvelle venue dans la grande famille Volkswagen.

Le plus gros changement sur cette nouvelle génération de Golf R est sa face avant: totalement revue, elle intégre un nouveau bouclier comportant une lame qui souligne les prises d'air de chaque côté (cela nous rappelle un certain style de moustache, à la Française!). Les nouveaux phares avant full LED donne un regard, plus moderne avec une signature lumineuse totalement nouvelle en double C. Les bas de caisse noirs laqués courent tout le long de l'auto, du diffuseur arrière jusqu'au pare choc avant, ce qui assoit son design sportif.

A l'arrière, peu de changement: seuls les feux full LED avec clignotants à défilement font leur apparition comme sur sa cousine l'Audi S3. On retrouve les deux doubles sorties d'échappement caractéristiques sur cette version de la Golf. En option, vous pourrez opter pour la ligne en titane signée Akrapovic pour la modique somme de 4 000€. Vous aurez le droit à deux doubles grosses sorties d'échappement rondes, ovales pour la version d'origine.

Niveau jantes, quatre modèles sont disponibles. Notre véhicule d'essai était équipé des jantes "Cadiz" en 18 pouces que l'on retrouve sur la génération précédente. Celles-ci donnent un côté luxueux à la Golf mais manquent un peu de sportivité. Il s'agit du seul modèle disponible en 18 pouces. En option, vous aurez le choix entre deux modèles de jantes en 19 pouces, les Pretoria en finition black et finition aluminium qui apporte le look sportif. Le second choix se portera sur les Spielberg diamantées qui apportent quant à elle un look plus dynamique.

On remarquera, cachés derrière les jantes, les étriers de freins noirs badgés "R", uniquement à l'avant.

Deutsche qualitat!

A l'intérieur, pas de grande surprise. La sobriété est toujours de mise chez Volkswagen ! Notre modèle disposait d'un intérieur full black: sièges en tissu et alcantara noirs avec le logo "R", tableau de bord noir et ciel de toit noir. Si vous souhaitez un peu plus de couleur, il vous faudra choisir entre les deux autres intérieurs proposés par le constructeur: le premier, baptisé "Modern Grey", vous laissera le choix entre deux finitions cuir. Le cuir beige est disponible pour 2 127 € alors que la finition "Nappa carbon" s'échange contre 3 216 €. A noter que les sièges avant chauffants sont disponibles quelque soit l'intérieur choisi. Parlons justement des sièges: ceux-ci sont donc chauffants et bien évidemment réglables électriquement. A notre grande surprise, pour une sportive, le confort est tout de même au rendez-vous, le soutien également.

Côté multimédia, le Discovery Pro en option dispose d'un grand écran tactile, sans boutons, de 9,2 pouces à commande gestuelle qui vous permettra de gérer la navigation avec la possibilité d'afficher la vue satellite via Google, les paramètres divers et variés, les périphériques, votre smartphone via App-Connect, accéder à la consommation du véhicule et enfin gérer toute la partie audio. Pour faire défiler les menus, il vous suffira de balayer l'écran d'un simple geste de la main. Ce "gestionnaire" multimédia est disponible en option pour 1 520 €.

Revenons sur la partie audio, en option pour 700€ la sonorisation est signée Dynaudio; au programme: ampli numérique 10 voies, subwoofer, 8 haut parleurs pour une puissance totale de 400 watts. Une vraie salle de concert privée!

Enfin, notre modèle était équipé du toit ouvrant panoramique, appréciable sur cette version puisqu'il ramène de la clarté dans un intérieur très sombre. Il vous faudra tout de même rajouter 1 094 € pour cette option.

Le plaisir à l'état pur:

Exit le V6 3.2l, depuis la Golf 6 R, le 6 cylindres est remplacé par un 4 cylindres 2.0l en commun avec la GTI mais les similitudes s'arrêtent là! Pour la seconde génération de la Golf 7 R, la puissance passe à 310 ch (300 ch pour la première génération), le couple est lui aussi revu à la hausse et gagne 20 Nm pour grimper à 400 Nm.

Avec 10 kilogrammes de plus sur la balance, ce surpoids est dû à la nouvelle boîte de vitesses à double embrayage à 7 rapports contre 6 rapports sur l'ancienne génération. Cette DSG7 est tout simplement excellente, les passages de rapport sont immédiats et sans à coups, même à faible vitesse. Disponible également en boîte manuelle, la DSG se démarque sur deux points: les rejets de CO² avec 20 grammes de moins (160g) et le malus écologique qui est du coup moins élevé, deux fois et demi moindre que la boîte manuelle (2 800€).
Avec ce genre d'arguments la boîte de vitesses manuelle vit-elle ses dernières années?

Chaussée de Bridgestone Potenza de 225mm, la liaison au sol est assurée pour la transmission intégrale. Le meilleur moyen pour le tester est d'effectuer un launch control! Passage en mode race, déconnexion des aides à la conduite, pied gauche sur le frein, pied droit sur l'accelérateur, le compte tours bloque à 4 000 trs/min, il n'y a plus qu'à lever le pied gauche et c'est parti! Propulsé à 100 km/h en 4.6 secondes et au 400m en 13.1 secondes.

Grâce à sa transmission intégrale, la Golf R est redoutable, en accélération, en comportement routier. Elle est soudée à la route et entre fort en virage, peu de roulis, elle vire à plat, ce qui lui permet de rester stable en courbe. Même sur chaussée humide, il est difficile de la prendre en défaut.

Côté freinage, la R n'est pas en reste! Equipée de disques de 340mm à l'avant et 310mm à l'arrière, de quoi stopper les 1 430kg de l'engin lancés à pleine vitesse. Nous n'avons pas constaté de faiblesse du système lors de gros freinages répétés.

En appuyant sur le bouton mode situé à gauche du levier de vitesse, vous aurez le choix entre cinq modes de conduite. Eco: stop & start, pédale d'accélérateur moins sensible, cartographie de boite de vitesse revue vous permettront de faire de petites économies de carburant. Confort: reprend les paramètres du mode Eco en incluant une suspension plus souple pour améliorer le confort. Normal: tous les paramètres sont à 0. Race: ce mode est celui qui va transformer en la belle en bête; pédale ultra réactive, boite de vitesse toujours sur le meilleur rapport, sonorité de l'échappement plus prononcée et suspension raffermie. Individual: vous permettra de paramétrer l'auto à votre goût.

Si pour vous l'échappement d'origine est trop discret, vous pourrez choisir l'option échappement titane Akrapovic à
4 000€ qui vous offrira un son plus rauque et vous fera gagner 5.6 kilogrammes sur l'ensemble de la ligne par
rapport à celle d'origine.

LA Golf ultime:

Avec un design légérement revu, la Golf 7 R de seconde génération se modernise avec un éclairage avant et arrière full led. Elle reprend les traits de sa devanciére tout en renforcant son allure sportive avec un pare choc avant totalement revu. Elle recoit des bas de caisse qui ceinturent l'auto pour renforcer son côté sportif. La signature lumineuse avant a elle aussi été revue , finie la signature en double U et place au double C.

A l'intérieur, peu de changements, on est dans une Golf et l'on ne peut pas s'y tromper. Principale nouveauté pour cette nouvelle déclinaison , l'apparition du Active Info Display déja vu chez sa cousine la S3 avec le Virtual Cockpit. Seconde nouveauté, le système de navigation Discovery Pro qui apporte un écran tactile de 9.2 pouces avec commande gestuelle, ce qui permet de naviguer de page en page sans même avoir à toucher l'écran. On notera que le Discovery Pro est exempt de boutons, ce qui rend la console très épurée.

Exit le V6 3.2, la Golf R est passée au 4 cylindres turbocompressé depuis la Golf 6 R apparue en 2010. Forte de 310 ch la Golf 7 R de seconde génération gagne 10 ch par rapport à sa devancière. Avec un poids de 1 430 kilogrammes, la R vous propulsera à 100km/h en 4.6 secondes et bloquera son compteur à 250 km/h à cause d'une bride electronique.
Grâce à sa transmission intégrale, la Golf 7 R est redoutable et est collée au bithume. Elle se conduit d'une simplicité déconcertante! Elle vous pardonnera beaucoup de fausses notes telles que l'arrivée trop rapide en virage ou bien même une réaccélération trop hative en sortie de courbe. Le freinage est lui aussi sécurisant car il ne vous laissera pas tomber au bout de dix virages; efficace et performant, il s'allie parfaitement avec le tempérament de l'auto!

Affichée au tarif de 41 870€, la Golf 7 R se positionne dans le haut du classement en terme de prix par rapport à ses concurrentes, Audi S3, Seat Leon Cupra, Honda Civic Type R ou encore la Ford Focus RS. La Golf R est 1 000€ moins chère que sa cousine l'Audi S3 Sportback mais est 5 000€ plus chère que la dernière du classement, la Civic Type R qui vous réclamera 36 200€.
Côté puissance, c'est la Ford Focus RS qui prend la première place avec ses 350 ch suivie de la Honda Civic Type R, 320 ch. Suivent ensuite la VW Golf R et l'Audi S3 sportback avec 310 ch, pour finir la Seat Leon Cupra ferme la marche avec 300 ch. Ce qui nous intéresse principalement, ce sont les performances comme le 0 à 100 km/h: à ce jeu, la S3 sportback et la Golf 7 R se démarquent avec 4.6 secondes pour réaliser l'exercice. Talonnées par la Focus RS en 4.7 secondes suivie de la Leon Cupra en 4.9s et la Civic Type R avec 5.8 secondes, loin derrière.
La Civic est la seule à ne pas disposer des quatres roues motrices et cela se ressent sur les performances.

La Volkswagen Golf 7 R n'est pas la plus puissante de la catégorie mais elle se distingue avec ses performances liées à sa boîte de vitesses DSG à 7 rapports qu'elle a en commun avec la S3 qui est redoutable. La Golf R n'a pas que sa boîte de vitesses en commun avec la S3, le moteur aussi car étant du même groupe, VAG. Elles sont plus que cousines,
elles sont soeurs.

Pour récapituler, la Volkswagen Golf 7 R est un monstre redoutable qui se prend en main très facilement et qui vous pardonnera beaucoup d'erreurs.


On a aimé:
- sa technologie embarquée
- son comportement routier
- la nervosité du 2.0l

On a moins aimé:
-
- prix des options
- consommation


Fiche technique:
Moteur: 4 cylindres turbo
Cylindrée: 1 984 cm3
Puissance : 310 ch à 5 800 trs/min
Couple : 400 Nm à 2 000 trs/min
Poids: 1 430 kilos
Transmission: Intégrale
Boite de vitesses: double embrayage à 7 rapports


Performances:
0 à 100 km/h: 4.6 s
Vitesse max: 250 km/h limitée
Consommation mixte: 7,9 l/100km


Tarifs:
Tarif de base: 41 870€
Modèle essayé: 51 997€




Publié le 28/08/17