AUTOstyle-photographie
Skoda Octavia RS Combi

Un break multifonction: 226 400 ! C'est le nombre d'exemplaires d'Octavia RS sorties des chaînes de production et vendues depuis l'an 2000. Autant dire qu'avec un chiffre pareil, Skoda a misé gros sur le restylage 2017. Notre modèle d'essai, la Octavia RS Combi 2 litres TSI de 230 chevaux ne passe pas à travers les mailles du filet. Au programme: un gain de puissance de 10 chevaux, un look RS toujours de série et toujours le rôle de sportive de la famille.

Cette Skoda est en réalité une voiture à double facette: un véritable break avec un grand coffre et une habitabilité optimisée d'un côté, le moteur de la Golf GTI de l'autre. En effet, sous le capot on retrouve le moteur de la Golf GTI. De quoi passer d'une conduite tranquille à une conduite sportive en un coup de pédale. Associez ce moteur à la boite de vitesses à double embrayage DSG6 et vous avez un couple gagnant mais le châssis suivra t-il la cavalerie ?

Le prix de base débute à 33 470€, cette Skoda a donc un argument de poids! Mais attention aux options car elles peuvent vite faire grimper le prix final à payer pour repartir avec! Notre modèle d'essai en est la parfaite incarnation avec plus de 10 000€ d'options embarquées...

A cette puissance, la Octavia RS combi fait bande à part car elle n'a pas de réelle concurrente. On retrouve la Volkswagen Passat GTE 1.4L forte de ses 218 ch hybride, la Audi A4 avant et son 2.0L 250 ch ou encore la BMW 330i et ses 252 ch.

Alors la plus rapide des Tchèques peut-elle tirer son épingle du jeu ? C'est ce que nous allons voir...

Sobriété de rigueur: A l'extérieur, le restylage est léger mais ne passe pas inaperçu. La majeure partie des modifications se concentrent surtout sur la calandre avant et les phares, son nouveau visage divise! Plus torturée que sur la version précédente, cette nouvelle Octavia intègre les feux de route dans sa calandre et de nouveaux phares qui ne suivent pas la ligne de la calandre, ce qui rend son design peu homogène. On notera l'arrivée de feux led à l'arrière et full led à l'avant.

La très légère modification sur le pare choc avant que seuls les connaisseurs auront remarqué est l'élargissement et l'agrandissement des prises d'air intégrant les feux anti-brouillard. Légérement remontées et soulignées par une bavette noire, ces nouvelles prises d'air renforcent le côté sportif de la Octavia RS.

Notre modèle arbore une robe "Moon White", teinte blanc perlé, option à 460€. Calandre, coques de rétroviseur et rampes de toit noires se remarquent tout de suite et affinent son look de break sportif. Ajoutez à cela une double sortie d'échappement, les logos RS et des jantes en alliage 18 pouces et vous obtiendrez une Octavia qui attirera les yeux. Ces jantes "Gemini" anthracites sont disponibles pour seulement 575 €, un prix plus que raisonnable !

A l'arrière on retrouve les deux sorties d'échappement trapézoîdales, le diffuseur souligné par une fine bande de catadioptre et le becquet de coffre. Seule différence avec la génération précédente: les phares légérement revus avec une signature led, clignotant et feux de recul ne sont plus l'un au dessus de l'autre mais côte à côte.

Notre modèle d'essai était également équipé d'un attache-remorque amovible (515 €), dispositif pratique et invisible une fois rabattu, et qui viendra rajouter de la contenance avec une remorque ou votre lieu de résidence si vous aimez le camping et la caravane !
Habitabilité et sportivité, pourquoi choisir? Lorsqu'on pénètre dans cette Octavia RS, la sportivité est tout de suite au rendez-vous: ciel de toit noir, tableau de bord noir, sièges en cuir noir avec surpiqûres rouges (pour 595 €). D'ailleurs, les sièges baquets d'un seul tenant sont de série. Le confort en fait des sièges dignes d'un break familial capable d'avaler les kilomètres sans éveiller la moindre douleur au dos (on notera juste un manque de maintien du bassin). Ces sièges avant sont réglables électriquement et le siège conducteur dispose d'une fonction mémoire, tout cela pour 950 €. La banquette arrière, quant à elle, est très agréable et laisse beaucoup de place aux passagers. Le coffre est, lui aussi, digne d'un break, avec une capacité d'environ 610 litres, et 1 740 litres banquette rabattue, de quoi prendre la route des vacances sans devoir jouer à Tetris !

Le système GPS et multimédia est pratique, intuitif et simple à utiliser: un bon point donc pour l'Octavia. On y retrouve le pack RS GPS Traveller (1 995 €), déja vu sur la nouvelle Golf et la Arteon, qui regroupe, entre autres, la reconnaissance de signalisation routière, la détection de fatigue ou encore le "Performance mode select". Ce nouveau système multimédia est entièrement dépourvu de boutons, tout se fait via le tactile.

Autre pack disponible, le pack RS Confort (1 345 €) avec notamment le radar avant et arrière, les sièges avant chauffants ou l'Adaptative Cruise Control. Ce système permet de maintenir une vitesse prédéfinie, de maintenir une distance de sécurité par rapport au véhicule qui précède; c'est ce qu'on appelle plus communément le régulateur adaptatif.

Le volant multifonction est chauffant et comporte 3 branches en cuir avec palettes DSG. Sa taille est parfaitement appropriée. Ce qui est loin d'être le cas du frein à main ! La surprise fut grande de découvrir un énorme frein à main. Sur une boîte auto, cela n'a aucun sens ! Celui-ci prend beaucoup trop de place et fait clairement tâche dans l'habitacle. Il devient même gênant dans certaines positions de conduite.

Même dans sa version sportive, la Octavia n'en oublie pas moins d'être une vraie familiale qui ravira petits et grands. Différents rangements dissimulés un peu partout, immense boîte à gants "réfrigérée" ou vous pourrez mettre au frais une bouteille de 1.5 litre et deux canettes de 33 centilitres. A l'arrière, les passagers ne sont pas oubliés: prise 220v et double ports usb seront très utiles lors de longs trajets.

Pour 1045 €, vous pouvez également opter pour le toit ouvrant panoramique qui amène de la clarté dans cet intérieur un peu sombre. Double personnalité: La Skoda Octavia RS est motorisée par sa cousine, la Golf GTI. Sous son capot on retrouve le 2.0 litres, 4 cylindres dans sa version de 230 ch et 350 Nm. Notre modèle d'essai était équipé de la boîte de vitesses automatique DSG6 et elle annonce des performances honorables, 0 à 100 km/h en 7 secondes et une vitesse de pointe plafonnée à 245 km/h, le tout pour une consommation annoncée de 6.8L aux 100 kms.
Si 230 ch ne vous suffisent pas, pour 1 100€ de plus vous aurez le droit à la version 245 ch, vous gagnerez en plus 20 Nm, un 0 à 100 km/h abattu en 6.6 secondes, une Vmax remontée de 5 km/h et une consommation diminuée de 0.2L aux 100 kms. Merci à l'arrivée de la DSG7 en option pour faire chuter la consommation de carburant!

Avec une motorisation déja bien connue, la grande inconnue était son châssis. Allait-il être à la hauteur? La réponse est sans conteste, oui! Elle n'est pas aussi agile que la Golf GTI mais elle se débrouille pas mal. Avec 1 462 kg sur la balance, la Octavia RS combi a un poids contenu pour son gabarit. Sur la route, son poids joue à son avantage, couplé à des suspensions fermes, elle vire à plat et prend peu de roulis. On en oublierez presque que nous sommes à bord d'un break!
Côté freinage, peu de choses à redire mis à part un léger manque de mordant. Les disques de 340 mm à l'avant remplissent parfaitement leur rôle.

Grâce au Driving Mode Selection, vous aurez le choix entre quatre modes de conduite. Le mode Eco configure la voiture pour réduire la consommation de carburant, pédale d'accélérateur peu sensible, stop & start, roues libres lorsque l'on relâche la pédale d'accélérateur. Le mode Normal quant à lui n'intervient sur rien, la voiture est aux paramètres d'usine. Le mode Sport apporte une sonorité plus rauque dans l'habitacle, pédale d'accélérateur ultra sensible, la boîte de vitesses se cale automatiquement sur le meilleur rapport pour utiliser pleinement les capacités de l'auto. Pour finir, le mode Individual vous permettra de régler votre auto à la carte!

Avec une consommation annoncée de 6.6L/100km, qu'en est-il en conditions réelles? Lors de notre essai, la consommation a atteint 8.3L sur plus de 750 kms, une grande moitié d'autoroute et le reste sur nationale. Avec une conduite plus souple, la consommation se cale plutôt entre 7 et 7.5L.

Couteau Suisse: Avec de très légères modifications extérieures, cette nouvelle Skoda Octavia RS combi n'est pas révolutionnaire par son design. Au programme nouveaux feux avant et arriere à led, nouvelle calandre, pare chocs avant légérement revue avec des prises d'air plus généreuses feront de cette nouvelle génération la plus sportive des Octavia!

Lors de notre essai, nous avons pu constater que la Octavia RS combi ne perd en rien ses qualités de familiale, que ce soit d'un point de vue confort ou habitabilité. Elle ravira petits et grands avec ses nombreux rangements et ses prises usb et 220v pour y recharger tablette et smartphone.

Avec son bloc 4 cylindres, 2.0 litres de 230ch la Octavia RS en a sous le capot et apportera de belles sensations à son conducteur. Associé à la boite DSG 6 d'origine VW, tout comme le moteur, la conduite est douce dans une utilisation normale et plus brutale dans une conduite sportive. Avec un 0 à 100 km/h abattu en 6.8 secondes et une vitesse max de 245 km/h, ses performances ne sont pas ridicules pour un break familial !

Affichée au tarif de base de 33 470€, notre modèle d'essai avec une liste d'équipements conséquente grimpe à 43 985€. Parmi ses rivales, même si elle n'en a pas réellement, on retrouve: la Volkswagen Passat GTE, 1.4L, 218 ch hybrid, 46 110€ - la Audi A4 avant, 2.0L, 250 ch, 46 710€ et la BMW 330i touring, 2.0L, 252 ch, 43 450€, la Octavia RS se positionne comme l'une des moins chères de sa catégorie à équipements équivalents.

On retiendra donc de cette Octavia RS combi qu'elle est une excellente familiale avec un châssis et un moteur à la hauteur de son caractère sportif. Avec une finition à la hauteur des standards allemands et un tarif largement en dessous de celui d'une Allemande, la Octavia RS est sans conteste le break sportif de référence dans sa catégorie.


On a aimé:
- habitabilité
- son confort
- motorisation

On a moins aimé:
- design de la face avant
- pas de frein de parking electrique
- manque de sonorité de l'échappement



Fiche technique:
Moteur: 4 cylindres turbo
Cylindrée: 1 984 cm3
Puissance: 230 ch à 4 700 trs/min
Couple: 350 Nm à 1 500 trs/min
Poids: 1 462 kilos
Boite de vitesses: double embrayage 6 rapports


Performances:
0 à 100 km/h: 6.8 s
Vitesse max: 245 km/h
Consommation mixte: 6.6 l/100km


Tarifs:
Tarif de base: 33 470€
Modèle essayé: 43 985€



Publié le 18/10/2017