AUTOstyle-photographie
Secama F16 Turbo

Un savoir faire à la Française: Secma est une entreprise du Nord de la France qui produit des petites automobiles pour des collectivités, principalement propulsées par des moteurs électriques. Lancées dans les années 90, ces petites autos rencontrent un succés immédiat pour les sociétés de location basées dans les stations balnéaires.

Voulant élargir leur gamme vers des modèles plus sportifs, le premier à voir le jour dans la gamme Performance fut la F16, F pour fun et 16 en référence à sa cylindrée (1600cm3). Au programme, un bloc Renault de 1.6l et 105ch, une carrosserie en plastique et un poids de 567 kg.

Le succés fut au rendez-vous; il a donc été décidé de produire une version turbo avec minimum 200ch pour moins de 700kg. Digne héritière de la F16, la F16 Turbo devait garder un look fun et des performances dignes d'une supercar! C'est chose faite avec le moteur 1.6l d'origine Peugeot qui développe 205ch et un poids qui plafonne à 657kg!

Avec une fiche technique aussi alléchante, il nous tardait d'en prendre le volant! Nous partons pour quelques heures à son volant sur les routes du Nord de la France.

Un petit scarabée: Au premier coup d'oeil, la face avant nous rappelle un modèle français bien connu... Vous ne trouvez pas? Je veux bien sûr parler de la Citroen Ami 8. La référence n'est pas très flateuse pour une voiture de 2016. La face avant du F16 Turbo est massive et peu aérodynamique. On aime ou on aime pas! Oubliez la bouille de coccinelle de la F16, sur la Turbo nous avons plutôt affaire à un scarabée.

La carrosserie est entièrement réalisée en plastique ABS teinté dans la masse et thermoformé sur place dans les ateliers de Secma. Pourquoi avoir réalisé une carrosserie entièrement en plastique? Pour des raisons de coût de production car il fallait une carrosserie solide et légère. Le carbone demande un savoir faire particulier et surtout est hors de prix. Le choix s'est donc porté sur l'ABS, peu cher, solide et facile à travailler.

Uniquement disponible en roadster, la F16 Turbo ne dispose pas de portes de série. En option, vous pouvez opter pour des portes en élytre, il vous en coûtera 1 750€. Elles assureront une parfaite étanchéité dans l'habitacle. Si l'envie vous en dit, vous pourrez en quelques secondes les retirer pour profiter du F16 Turbo cheveux au vent.

A l'arrière, on reconnait bien l'appartenance à la gamme F16; et pour cause F16 et F16 Turbo ont une face arrière identique à quelques exceptions près: échappement en inox plus imposant avec pare chaleur siglé SECMA et surtout le train arrière plus imposant que sur la version athmosphérique.

Juste ce qu'il faut:

Ne cherchez pas de GPS à écran tactile ou de siéges électriques et chauffants! Passez votre chemin. Chez Secma on embarque le nécessaire et rien d'autre!
La planche de bord est donc épurée avec très peu de boutons. Deux pour tout vous dire, l'un pour activer ou désactiver la ventilation et l'autre pour les feux de détresse. On retrouve un allume cigare, une horloge et un emplacement pour un autoradio.
Le volant sport reprend des inserts de la couleur de la carrosserie et des surpiqûres rouges. Les compteurs ont quant à eux été empruntés à la défunte Citroën DS3 R.

Directement moulés dans la coque en polyéthylène haute résistance, les siéges sont recouverts de cuir rouge et noir ainsi que l'accoudoir (en option à 550€). Le tout réalisé par un sellier de la région.

Le pédalier est réglable en profondeur mais positionné à proximité du passage de roue, il ne reste que peu de place et les pédales sont assez rapprochées, ce qui n'est pas très agréable lors de passages de vitesse répétés comme sur circuit.

De série le F16 Turbo reçoit un filet de rangement côté conducteur afin d'y ranger l'équivalent d'une petite boite à gants.

A l'avant, sous le capot, on retrouve un coffre de 200 litres mais malheureusment étiré dans la largeur de l'auto, impossible d'y caser une grosse valise. Un gros sac passera de justesse et il vous faudra jouer à Tetris avec de plus petits sacs si vous comptez partir en week-end. Secma propose en option une gamme de bagagerie en cuir.

Une mini supercar :

Le choix de la motorisation pour ce F16 turbo n’a pas été une mince affaire. Le bloc Renault 1.6l que l’on retrouve sur les F16 (105ch) n’étant pas assez puissant, les ingénieurs de chez Secma ont pensé au 2.0l de la Mégane R.S mais celui-ci était trop compliqué à mettre en place à cause de son électronique trop complexe.

Le choix s’est porté sur la marque au lion avec le bloc 1.6l THP de la 208 GTi moins gourmand en électronique.
Pour la boite de vitesses, pas besoin d’aller très loin, elle est empruntée à la 308 GT. Le don d’organes ne s’arrête pas là; en option (985€) la F16 Turbo peut recevoir l’autobloquant Torsen de la 308 GTi, le meilleur de la marque au lion dans une seule auto !

La liaison au sol est assurée par des jantes en aluminium, 195/50/R15 à l’avant et 215/45/R16 à l’arrière le tout chaussé de pneus Michelin Pilot sport 3. Côté freinage, le F16 Turbo embarque des disques ventilés de 247mm à l’avant et des disques non ventilés de 290mm à l’arrière, de quoi arrêter facilement les 657kg de l’engin lancé à pleine vitesse sur circuit ! Grâce à son poids plume, l'endurance des disques est excellente et ne faiblit pas au fur et à mesure des freinages.

Le châssis est entièrement conçu et produit sur place, constitué d'une poutre centrale en acier à laquelle sont rattachés les berceaux avant et arrière. Avec une telle conception, le centre de gravité est placé très bas, ce qui améliore le comportement de l'auto.

Lors de notre essai en novembre dernier sur le circuit de Croix-en-Ternois, les conditions étaient plutôt difficiles avec une piste humide. Il est temps de prendre le volant et de s'élancer dans les stands pour rejoindre la piste. Les premières minutes de prise en main sont déroutantes, position de conduite à ras du sol, espace entre les pédales trés réduit, boite de vitesse légérement imprécise. Après quelques tours, la prise en main de la voiture se fait naturellement et le plaisir derrière son volant commence à se faire sentir. Les rapports taquinent la zone rouge, les freinages se font plus tardifs. La F16 Turbo est vraiment à son aise sur ce genre de petit circuit et sa direction très précise vous permettra de la placer au millimètre.

La F16 Turbo se laisse facilement dompter mais attention, aucune aide à la conduite ne sera là pour vous aider en cas de difficulté, une accélération trop hative et c'est la dérive assurée! Seul l'autobloquant pourra vous donner un petit coup de main.

Quatre caractéristiques à retenir, 4.8 c'est le nombre de secondes qu'il vous faudra pour atteindre 100km/h. 205, c'est le nombre de chevaux qui vont vous propulser. 240, c'est la vitesse maximale et 657, le poids à vide de l'auto.

On ne parle pas d'une supercar?

PLAISIR:

Avec son design qui peut diviser, la Secma F16 mise principalement sur ses performances dignes d'une supercar. Elle arbore une carrosserie tout en plastique ABS afin de contenir son poids. A l'intérieur, vous trouverez le strict nécessaire. Deux boutons, un pour la ventilation et un autre pour les feux de détresse, un allume cigare, un emplacement pour un autoradio, une horloge et rien d'autre! Pourquoi rajouter autre chose? Elle n'en a pas besoin!

Comme toute voiture de petite serie, la F16 Turbo a quelques petits défauts comme son coffre qui ne peut accueillir que des sacs de moyenne taille, des pédales un peu trop proches les unes des autres.

Sur la route, la F16 Turbo est démoniaque, elle vous catapulte de 0 à 100 km/h en 4.8s. Elle est soudée à la route, la direction très précise vous permettra de la placer là ou vous le voulez. Nous avons pris un réel plaisir à son volant, les kilomètres défilent dans un confort plutôt agréable pour ce type d'autos souvent comparées à une planche à pain!

La F16 Turbo est bien située en terme de tarifs; à 31 250€ elle est nettement moins honéreuse qu'une Caterham S275 S (135cv) et ses 36 000€! Autre point non négligeable à l'achat, la motorisation par une marque Française fait que votre entretien ne vous coûtera pas un bras.

Avec sa gamme Performance, Secma a su reprendre un second souffle et toucher un nouveau public à la recherche d'un véhicule fun et performant. Une gamme composée de trois modèles: le F16, F16 Turbo et il y a quelques mois le Fun Buggy.

Le savoir faire en terme de voiture sportive n'est pas éteint! Merci Secma pour ces jouets pour grands enfants.


On a aimé:
- rapport poids/puissance
- plaisir au volant
- prix

On a moins aimé:
- peu de place au niveau des pédales
- contenance du coffre
- non adapté aux personnes de grande taille



Fiche technique:
Moteur: 4 cylindres turbo
Cylindrée: 1 598 cm3
Puissance: 205 ch
Couple: 280 Nm à 1 750 trs/min
Poids: 657 kilos
Boite de vitesses: manuelle à 6 rapports


Performances:
0 à 100 km/h: 4.8 s
Vitesse max: 240 km/h
Consommation mixte: 6.2 l/100km


Tarifs:
Tarif de base: 31 250€
Modèle essayé: 33 955€




Publié le 27/06/2017