AUTOstyle-photographie
RENAULT Megane IV R.S

La Mégane R.S. fait peau neuve: 2009: c'est l'année de sortie de la Renault Megane III RS. C'est dire à quel point la relève était attendue avec la Megane IV RS. Renault a eu 9 ans, presque une décennie, pour préparer le terrain, garder le meilleur de la précédente génération tout en imaginant ce que pourrait être la nouvelle Megane RS : autant dire que les designers et les ingénieurs de Renault Sport n'ont pas chômé.

Présentée au salon de l'automobile de Francfort en septembre 2017, la Megane IV RS a un objectif simple:
reprendre sa place de leader sur le segment des compactes sportives car la Megane III R.S. n'est plus
produite depuis juillet 2017.
Pour se faire, Renault Sport l'a dotée d'un moteur 4 cylindres essence turbo de 280 ch, le même que sur l'Alpine A110, elle dispose également des 4 roues directrices, un point fort puisqu'elle est la seule à disposer de cet équipement dans son ségment. Renault laisse également le choix entre le châssis Sport ou le châssis Cup, entre une boite de vitesses manuelle à 6 rapports ou une boite auto à double embrayage.

A contrario, le coupé 3 portes a disparu pour laisser place à une berline sportive 5 portes; la qualité des matériaux semble de moins bonne facture que sur la génération précédente quand le prix, lui, fait un bon en avant....

A l'heure ou la concurrence a fait tomber les records de la Megane III RS, cette Megane IV sera t-elle suffisamment solide pour aller dompter les Honda Civic Type R, les Peugeot 308 GTI et autres Hyundai I30 N ? C'est ce que nous allons découvrir dans notre reportage!

Copie entiérement revue: Comme nous l'avions déja constaté sur la version GT, la quatrième génération de Mégane arbore un look sportif dès les modèles d'entrée de gamme, ce qui s'annonce très intéréssant pour les versions badgées Renault Sport.
Avec son nouveau bouclier avant intégrant la lame F1, élément emblématique de la Mégane R.S. depuis la troisiéme génération, ce dernier permet de canaliser le flux d'air, ce qui permet d'alimenter les échangeurs et refroidir le moteur. La calandre identique à la Mégane GT est cette fois déclinée en nid d'abeille. Dernier élément distinctif et non des moindres de cette version R.S., l'arrivée des projecteur R.S. vision. Présentés en avant première sur le concept Clio R.S. 16, les R.S. visions sont proposés pour la première fois de série sur la Clio IV R.S. de seconde génération.
Ces R.S. vision intégrent quatre fonctions: Signature lumineuse en forme de damier, feux de route additionnels, antibrouillard et feux de virage. Le tout dans un seul phare composé de neuf LED. La portée d'éclairage passe de 200 à 460 mètres.

A l'arrière, le bouclier a lui aussi été élargi et reçoit des déflecteurs d'air ainsi qu'un diffuseur, ce qui permet de canaliser le flux d'air et l'appui aérodynamique. Le becquet de coffre a lui aussi été redessinné et sa taille est plus généreuse, on remarque bien que l'aérodynamisme a particuliérement été travaillé afin de rendre cette nouvelle Mégane R.S. stable à haute vitesse. Comme pour la lame avant F1, la sortie d'échappement centrale est une marque de fabrique pour la Mégane R.S., sa taille a considérablement augmenté pour cette nouvelle génération.

Grosse nouveauté qui en frustrera certains, la nouvelle Mégane R.S. sera uniquement disponible en version cinq portes, comme la Clio, la Mégane quatrième génération n'est plus disponible en version coupé trois portes. Il vous faudra vous faire à cette idée qu'à l'avenir les version coupé seront amenées à disparaitre pour laisser place à des versions berline. Pour cause, l'accessibilité aux places arrières pour les secours en cas d'accidents mais surtout les coûts de fabrication et de conception: une seule base à fabriquer et concevoir ce qui permet aux marques de faire des économies...

La Mégane IV R.S. reçoit des jantes de 18 pouces de série et des jantes de 19 pouces diamantées noires ou full black ( 1 000€). Côté teintes de carrosserie, vous aurez le choix entre huit teintes dont deux spécifiques, le jaune sirius et le orange tonic facturés 1 600€, le rouge flamme et le blanc glacier facturés 850€, le gris titanium, le noir étoilé, le gris platine et le blanc glacier facturés quant à eux 650€. Il est dommage de ne pas retrouver le bleu extrême au catalogue !

Moderne et technologique:

L'intérieur est à l'image de l'extérieur, une copie entiérement revue face à l'ancienne génération de Mégane R.S. Ce nouvel intérieur est résolument plus moderne avec cette grande tablette verticale de 8.7 pouces. Grâce à cette tablette, vous pourrez gérer tous les paramètres de l'auto comme le R.S. Monitor qui se chargera de vous remonter les informations essentielles pour une utilisation optimale de l'auto. De plus, il vous sera possible de gérer tous vos dossiers comme les performances: 0 à 100 km/h, le 1 000 mètres départ arrêté ou encore le chrono pour partager vos temps avec vos amis. Pour aller encore plus loin dans le partage, il est possible de connecter une caméra sur la version expert du R.S Monitor afin d'associer à la vidéo la télémétrie. Résolument connectée cette nouvelle Mégane R.S.!

Pour se démarquer de la version GT, car oui la GT et la R.S. partagent exactement le même interieur jusqu'aux siéges bacquet, la R.S. arbore les mythiques surpiqures rouges (bleues sur la GT). Signe distinctif des versions badgées Renault Sport. En option, 1 600€, les sièges bacquets seront entiérement recouverts d'alcantara et de très jolies doubles surpiqures rouges et les appui têtes sont siglés R.S. également rouges. Pour accroître la sensation de sportivité dans cet habitacle, l'accoudoir reçoit également un revêtement en alcantara et pour finir c'est au tour du volant de recevoir ce même traitement sur ses parties hautes et basses. On regrette que le soufflet de boite de vitesse ne soit pas également recouvert d'alcantara ! Comme sur la Mégane 3 R.S. de derniére génération, les contre-portes sont recouverts de simili cuir imitation carbone que l'on trouve un peu kitch.

Côté technologie la Mégane 4 R.S. fait le plein avec de nombreuses aides à la conduite telles que le régulateur adaptatif (en option, 300€), assistance au freinage actif d'urgence, alerte de survitesse, avertisseur d'angle mort (en option), affichage tête haute ( en option, 400€), aide au stationnement avec caméra de recul. De plus, pour égayer vos trajets, deux options s'offrent à vous, le Bose Sound System de 11 haut parleurs pour une restitution fidéle et de qualité de vos musiques préférées (600€). Seconde otpion, le toit ouvrant électrique pour profiter d'une luminosité exceptionnelle (900€).

Notre version est équipée d'un châssis sport, ce qui peut en dire long sur son confort! Mais détrompez vous, elle est vraiment agréable sur routes dégradées et lors de longs trajets. Les siéges sont très confortables et vous emmenerons dans un confort plus qu'appréciable pour une auto de cette catégorie!

Pour finir sur cet habitacle, on notera une habitabilité généreuse. Quatre passagers de plus de 1m80 pourront voyager avec de la place aux jambes. Enfin,le coffre, avec 384 litres de contenance, se place derrière la Honda Civic type R et ses 477 litres, reine de la catégorie !

Downsizing: Depuis ses débuts avec la Renault Megane II RS, elle était équipée d'un 4 cylindres turbo 2 litres de 225ch qui a évolué à 230 ch sur la F1 team. Sur la Mégane III R.S. le 2 litres passe à 250 ch sur la premiére génération, la puissance évolue sur la version RedBull et Trophy pour passer à 265 ch. Pour la Megane III R.S. de seconde génération la puissance passe donc de série à 265 ch, elle évoluera avec une version trophy à 275 ch puis cette puissance passera de série par la suite.

Pour sa nouvelle génération de Megane R.S. Renault a opté pour un 4 cylindres, sur ce point rien de nouveau, c'est du côté de la cylindrée que le changement se fait sentir. Et pour cause, elle passe de 2 litres à 1.8 litre ! La cause de ce changement ? Les normes antipollution de plus en plus strictes pour les constructeurs qui les obligent à revoir leurs moteurs afin de diminuer les émissions de cO² de leurs autos. Renault n'a pas mis au point ce nouveau bloc uniquement pour la Megane R.S. car si vous avez bien suivi l'actualité de ce début d'année vous avez surement entendu parlé de la renaissance d'un mythe ! Alpine avec son A110, cousine de la Megane RS, elles partagent donc leur motorisation et boite de vitesse. Sur l'Alpine le 1.8l est légérement dégonflé est développe 252 ch. La Mégane R.S. développe quant à elle 280 ch à 6 000 tr/min avec un couple de 390 Nm entre 2 400 et 4 800 tr/min.

Mais rassurez vous ! La Megane IV R.S. ne perd pas son caractère bien au contraire, elle est plus nerveuse que sa devanciére. Equipée de la boite de vitesse à double embrayage EDC à 6 rapports, les relances sont vives et les accelérations vous plaqueront au siège! On regrettera quand même un septiéme rapport pour les longues distances sur autoroute. Pour les adeptes de la boite de vitesse manuelle, vous ne serez pas oubliés car elle est disponible de série. A noter que la boite automatique EDC n'est disponible que sur la version châssis sport.

Notre modèle est équipé du châssis sport, associé aux amortisseurs à butée hydraulique de série, cette Megane IV R.S. est vraiment confortable sur route, même dégradée et redouble d'efficacité sur circuit. Notre virée au Nurburgring pour tester tout cela nous a confirmé l'excellent travail des équipes de Renault Sport. Pour être franc, nous aurions préféré le châssis cup en option (1 500€): vous aurez le droit à une suspension raffermie, un différentiel à glissement limité Torsen et les étriers de frein rouges qui auraient sans doute limités la prise de roulis dans les virages de l'enfer vert. La technologie 4control apporte une réelle utilité sur circuit, sous 60 km/h les roues tournent dans un sens opposé. Au dessus de 60 km/h ( 100 km/h en mode Race) les roues pivotent dans le même sens, ce qui améliore la maniabilité et la tenue de route dans toutes les circonstances.

Sur la balance, la Mégane IV R.S en boite manuelle annonce un poids de 1 407 kg et 1 430 kg en boite EDC. La surcharge face à la Megane III est d'environ 20 kg (boite manuelle) ce qui est raisonnable étant donné qu'elle embarque la technologie 4control.

A la hauteur de sa devanciére? La Megane R.S. est le fer de lance de la gamme Renault Sport, il était donc impératif de faire mieux que la génération précédente. La Megane III R.S. était un modéle abouti qui a conquis le coeur de nombre de passionnés ! La Megane IV R.S. avait donc fort à faire ! Mais les ingénieurs de Renault Sport ont fait un super travail et cette nouvelle R.S. ravira les possesseurs de Mégane II R.S. et bien d'autres. Son atout majeur est sans conteste la technologie 4control inédite sur la gamme des compactes sportives, qui lui confère une tenue de route et un comportement exemplaires !

Face à ses conccurentes telles que la Peugeot 308 GTI, Honda Civic Type R ou encore la Hyundai i30N, la Megane se défend avec des sérieux arguments. Sur le match du tarif elle fait jeu égal avec sa cousine de chez Peugeot, la Honda prend le large à presque 40 000€, seule la Hyundai est la plus abordable avec un tarif d'entrée de gamme fixé juste au dessus de 30 000€. Sur la puissance, la Honda prend la tête avec ses 320 ch, suivent la Mégane R.S. (280 ch), la I30N (275 ch) et la 308 GTI (270 ch). En terme de performances, là encore la Civic garde la tête avec un 0 à 100 km/h abattu en 5.7s contre 5.8s pour la Megane, la 308 en 6s et la i30 en 6.1s. Le match est très serré pour cet exercice !

Pour conclure, cette nouvelle Renault Megane R.S. nous a surpris par son comportement sur circuit avec la technologie 4control qui fait des miracles mais également sur route. Son nouveau bloc 4 cylindres 1.8l de 280 ch est très efficace à bas régime mais légérement moins nerveux à haut régime en comparaison avec la Megane III R.S. La finition et les matériaux employés dans l'habitacle sont de très bonne facture!

Avec cette nouvelle Megane IV R.S. les ingénieurs de chez Renault Sport on su faire perdurer l'âme de la "Megane R.S.", avec un nouveau moteur et une technologie beaucoup plus présente que sur la génération précédente, nous aurions pu croire que le plaisir aurait pu être aseptisé mais il n'en est rien! On prend un réel plaisir à son volant. Bon, il est vrai qu'elle est légérement moins fun que la III qui a la réputation d'avoir un train arrière plutôt joueur quand on le sollicite. La IV est plus efficace mais sait également offrir de jolies dérives une fois les aides électroniques désactivées!

On notera l'arrivée très prochaine d'une version trophy d'ores et déja prévue au catalogue depuis le lancement de la châssis sport. Au programme nous devrions retrouver tous les ingrédients qui font le succès de cette version taillée pour la piste, amortissements et échappement revus, puissance en hausse ( 300 ch?), pneumatiques piste, siéges bacquet, uniquement dispo en boite manuelle, freins avant bi-matières de série (option sur la 280 ch)... Côté tarifs, elle devrait se caler autour des 45 000€ hors malus...


On a aimé:
- son look sportif
- 4 control
- sonorité échappement

On a moins aimé:
- consommation
- plus de version coupé
- prix



Fiche technique:
Moteur: 4 cylindres turbo
Cylindrée: 1 798 cm3
Puissance: 280 ch à 6 000 trs/min
Couple: 390 Nm à 2 400 trs/min
Poids: 1 430 kilos
Boite de vitesses: robotisée à double embrayage 6 rapports


Performances:
0 à 100 km/h: 5.8 s
Vitesse max: 250 km/h
Consommation mixte: 6,9 l/100km


Tarifs:
Tarif de base: 37 600€
Modèle essayé: 43 450€




Publié le 17/07/2018